Savoir distinguer le bio du naturel

savoir-distinguer-le-bio-du-naturel-1

Résolument tendance, le bio est désormais prisé dans l’alimentation comme pour les produits de beauté. Ce phénomène est une sorte de réaction face aux effets néfastes engendrés par l’utilisation de pesticides et d’agents chimiques dans l’agriculture et les cosmétiques. Si vous souhaitez avoir une peau saine, je vous recommande les produits cosmétiques naturels et biologiques. Toutefois, avant de faire votre choix, comprenez bien la différence entre bio et naturel.

Pas de certification spontanée pour les produits naturels

J’ai appris à faire la différence entre le naturel et le bio. Néanmoins, je dois avouer que cela n’était pas évident au départ pour moi ! Le principe est simple : les cosmétiques qui sont réalisés à partir d’extraits d’origine minérale ou végétale sont dits naturels (Il faut rappeler que le naturel concerne tous les produits qui n’ont pas été créés par l’homme).

Par opposition au terme « bio » régi par des organismes de certification, la notion de « naturel » ne présente pas de garantie approuvée par un organisme. Ce dernier apporte en effet son agrément concernant l’utilisation d’un pourcentage précis d’ingrédients biologiques qui doivent se retrouver dans les produits. Ainsi, les extraits de plantes servant à fabriquer les cosmétiques naturels peuvent être issus de sols contenant des OGM et des pesticides. Dorénavant, apprenez comme moi à vous méfier des étiquettes avec la mention « naturelle ».

La qualité d’un cosmétique naturel est jugée à partir des procédés de transformation et de fabrication de celui-ci. Afin d’aider le consommateur, quelques organisations ont créé des labels et publié sur listes blanches les composants autorisés et sur liste rouge les composants interdits.

femme soin naturel



Bio : des produits sans composants chimiques

Un cosmétique bio présente un label reconnu sur son emballage. Parmi les organismes qui certifient ce type de produit, BDIH, Ecocert, Cosmebio et NaTrue sont les plus connus. Chacun d’entre eux possède une charte expliquant les quantités d’ingrédients d’origine naturelle à respecter ainsi que la limite sur les quantités d’ingrédients chimiques contenus dans un produit donné.

De manière générale, un produit est dit bio lorsqu’il provient d’un mode d’élevage ou de culture qui n’utilise pas les produits chimiques de synthèse, ni les conservateurs chimiques, ni les OGM. En ce qui concerne les cosmétiques, 95 % des ingrédients doivent être conformes à cette règle. Les 5 % sont vérifiés et approuvés par les organismes officiels. Ce type de produits de beauté se reconnaît à l’aide d’un logo officiel symbolisé par un carré vert contenant les initiales AB.

Avantages du lait de jument dans les cosmétiques

Riche en vitamine C, D en lactose et facile à digérer, le lait de jument contient des composants proches de ceux du lait maternel. Il est doté d’un pourcentage faible en matières grasses et présente une texture qui se rapproche de celle de l’eau.

Récemment utilisé dans les cosmétiques par Equiderma, ce lait possède des vertus hydratantes et est bénéfique pour la santé. Il permet de prévenir le diabète ainsi que le cancer. Peu allergène, il contient une faible dose de caséine et bêta-lactoglobuline. Le lait de jument est également doté de propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antibactériennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *